Bouclage à Beni : plusieurs personnes interpellées par la police pour des raisons d’enquête

Dans une opération de bouclage dirigée conjointement par l’armée et la police au quartier Rwangoma, dans les cellules de Bamsosoli et Kadembi en ville de Beni, au moins 7 personnes ont été appréhendées et des effets militaires retrouvés dans les maisons. Ces derniers ont été amenés au cachot de la police pour des raisons d’enquêtes.

Selon le communicateur de la police à Beni , ce bouclage s’inscrivait dans le cadre de soutenir l’armée dans la traque des mouvements rebelles dans cette partie de la province du Nord-Kivu.

« Nous avons aussi trouvé deux paires de bottines de militaires entre les mains des civils. Ces personnes sont en train d’être soumises devant l’officier de la police judiciaire pour établir la vraie cause et la suite de cette interpellation”, explique le communicateur de la police à Beni.

Pour décourager l’activisme des groupes armés à Beni et désolidariser la population de ces derniers afin de faciliter le bon déroulement de la traque des groupes armés à Beni, les FARDC et la police organisent couramment et conjointement des opérations de bouclage qui d’ailleurs ont permi de ramasser Plusieurs effets militaires détenus par des civils.

David Lupemba

Input your search keywords and press Enter.