Goma: Journée Mondiale des Personnes vivants avec handicap : Les handicapés physiques peinent à trouver de la place dans la société

Plus de la moitié des personnes handicapées vivent en dessous de la pauvreté dans la ville de Goma, la faute est due au manque d’une politique d’intégration de cette catégorie de personnes vulnérables. La majorité des  personnes handicapés physique éprouvent d’énormes difficultés de s’épanouir dans une société qui n’offre pas  en majorité une part égale d’opportunité entre les personnes handicapés physiques et celles qui disposent encore de l’intégralité de leurs potentiels physique. Jacques NDOOLE personne vivant avec handicap rencontrée dans le Q. KASIKSI en ville de Goma pointe du doigt des préjugés et discriminations entre autres obstacles auxquels ils font face « nous éprouvons d’énormes difficultés pour nous trouver de l’emploie qui répond à nos capacités physiques, c’est pourquoi la majorité parmi nous sont présent que dans des petits métiers comme la cordonnerie, même les personnes handicapées physique instruit n’échappent pas à cette triste réalité » a-t-il ajouté. Ils sont ainsi nombreux des hommes et des femmes handicapés transporteurs qui utilisent leurs vélos à trois roues comme moyen de gagne-pain à travers les activités de trafics transfrontaliers  entre la RDC et le RWANDA à la petite barrière. Ceux qui n’utilisent, ne disposent pas de vélo et sombrent dans la pauvreté, il s’agit de plusieurs personnes handicapés physique qui font la manche sur les grandes artères de la ville. Chaque 3 Décembre le monde commémore  la journée mondiale dédiée aux personnes vivant avec handicap, l’objectif pour les nations unies est d’attiré l’attention des Etats membres sur la situation difficile des personnes handicapées.

Nasson WAZIWAZI

Input your search keywords and press Enter.