GOMA : L’ONG IDPE sensibilise les journalistes sur les rôles des médias dans la gestion durable de l’environnement

Pousser la presse à s’intéresser aux crimes environnementaux, c’est l’objectif d’un atelier de sensibilisation  des journalistes organisé le vendredi 16 Novembre, au centre d’accueil BAKANJA à l’intention des professionnels des médias de GOMA et des cités environnantes. Pendant  l’activité organisée par l’ONG IDPE/innovation  pour la protection de  l’environnement, une vingtaine de  journalistes ont pris connaissance  de la loi  du 11 février 2014 relative à la conservation de la nature. L’IDPE a fait recourt  au colonel NKULU KATENDA auditeur  superviseur  et maître Olivier  BAHEMUKA NDOOLE avocat près le barreau de GOMA  pour communiquer respectivement  sur la loi  qui réprime les crimes environnementaux et les notions  relatives à l’organisation et compétences judiciaires en matière  des crimes environnementaux.

La loi relative à la conservation de la nature pour rendre notre communauté un endroit où il fait beau de vivre

La mauvaise gestion de l’environnement affecte négativement tous les secteurs de la vie au sein de la communauté a démontré le principal orateur colonel NKULU KATENDA auditeur superviseur à la cour militaire de GOMA. La gestion durable de la nature exige donc l’implication de tout le monde a en outre rappelé l’auditeur supérieur. La loi relative à la conservation de la nature est très importante en raison  de son rôle régulateur des actes posés par l’homme sur la nature. L’auditeur supérieur de la cour militaire ordinaire s’est ainsi penché sur les fondements de la loi relative à la conservation de la nature, les dispositions pénales  et les crimes environnementaux.

L’environnement dans le Nord-Kivu soumis à la pression humaine

L’environnement et les aires protégés sont soumis à une pression humaine de toute nature dans la province du Nord-Kivu. ‘’Le parc national des VIRUNGA par exemple proche de la ville de GOMA  dans sa partie sud n’est pas en reste’’  a rappelé TUVER WUNDI journaliste environnementaliste principal modérateur. La  faune et le flore du PNVi ont subi d’énormes dégâts durant les 25 dernières années, à la suite des activités criminelles liées à la guerre et l’insécurité dans la Province du Nord-Kivu, conséquence: plusieurs espaces animales et végétales sont envois de disparition. Les journalistes ont été appelé à participer à travers leurs travail aux efforts visant à sauver ce qui peut l’être dans et aux tours du parc national des VIRUNGA en dénonçant toute atteinte à l’environnement et en sensibilisant les communautés sur les dividendes de la  gestion durable de l’environnement pour la communauté.

Input your search keywords and press Enter.