Goma: Une vingtaine des journalistes sensibilisés sur les notions du journalisme sensible au genre

Les journalistes de Goma sensibilisés sur le rôle qu’ils sont appelés à jouer dans les médias en faveur du renforcement de la place de la femme dans les discours public et médiatique, en particulier pendant la campagne électorale. L’activité a été organisée ce jeudi 13 Décembre à l’hôtel LINDA. Pendant une journée, une vingtaine de journalistes de la presse écrite et de l’audiovisuelle ont été sensibilisés sur le genre et le pouvoir des  médias dans la promotion du genre au sein de la communauté. Les thèmes développés ont porté entre autres sur  les stéréotypes sexistes, des généralisations simplistes et socialement construit sur les différences et rôles des hommes et des femmes qui bloquent la participation de la femme. La présence de la femme au sein des médias est insignifiante ont démontré plusieurs études menées sur le sujet à travers le monde. Selon le PNUD la RDC se trouve à la 36ème place sur l’indice de participation de la femme sur 52 pays africain. D’après toujours notre source L’ONU a démontré qu’il faut une masse critique d’au moins 30 pourcent des femmes dans le processus décisionnel d’une structure pour avoir un impact important sur leurs fonctionnement et leurs agendas. Les participants à l’atelier ont pris l’engagement de faire participé  les femmes à la vie publique à travers les médias  car le traitement inéquitable des femmes en politique par le média a souvent été l’un des nombreux facteurs qui empêchent les femmes de participer à la vie publique et d’y servir ajoute le rapport du PNUD. L’atelier a été organisé par la section genre de la MONUSCO.

Naasson WAZIWAZI

Input your search keywords and press Enter.