Marche anti-Malonda à Goma: un policier poignardé , le Gouverneur très choqué invite le parquet à ouvrir une information judiciaire

Un élément de la police nationale congolaise a été poignardé au niveau de sa poitrine et son arme ravie par un groupe des jeunes dans le quartier Majengo en commune de Karisimbi, dans la partie nord de la ville de Goma, c’était dans une marche initiée par la plateforme Lamuka lundi 13 juillet pour dire non à l’entérinement de Ronsard Malonda à la tête de la CENI et les propositions des lois sur la réforme judiciaire initiées par Minaku et Sakata.

Un acte que fustige le Gouverneur du Nord-Kivu, qui a invité d’ailleurs le parquet à ouvrir une information judiciaire contre les auteurs de cet acte ignoble et incivique.

L’autorité provinciale l’a dit au cours d’une visite rendue le même lundi à cet élément de la PNC admis aux soins à l’hôpital Heal Africa. Pour le chef de l’exécutif provincial , c’est inacceptable que des leaders politiques de l’opposition appellent la population à descendre dans la rue pendant cette période de Covid-19, l’exposant ainsi, à tous risques de contamination.

Et d’ajouter , “Les gens qui se disent responsables et sérieux ne peuvent pas appeler la population à fouler au pied les gestes barrières à la pandémie de Covid-19.”

Il sied de signaler que , malgré l’interdiction à Goma de la marche organisée par la plateforme politique lamuka sur l’ensemble du territoire national lundi 13 juillet 2020, des élus provinciaux de l’opposition aux côtés des autres organisateurs de cette marche dite pacifique, ont déposé un mémorandum au gouvernorat de province sous la sécurisation de la police.

Emmanuel Jikaze

Input your search keywords and press Enter.