Beni : Marche pacifique des enseignants pour dire non à la délocalisation des écoles et oui à l’offensive des FARDC

Les enseignants de la ville de Beni ont marché ce vendredi 2 Novembre, pour dire non à la délocalisation des écoles, non au chômage, non à l’occupation de terres par des hommes étrangers, oui au départ de la Monusco en ville de Beni et oui à l’offensive des FARDC contre les rebelles. Ils étaient nombreux à travers la ville à avoir répondu à cet appel qui a débuté à 11h, heure locale au Rond-point ENRA jusqu’à la Mairie de Beni où ils ont lu et déposé un mémorandum à l’autorité urbaine Nyonyi BWANAKAWA, qui a rassuré de sa retransmission à sa hiérarchie.

C’est depuis le 10 Octobre dernier que les enseignants de Beni ont décidé de la suspension des cours à cause de l’insécurité qui a occasionné l’arrêt brusque des cours dans la plupart d’écoles se trouvant dans la commune de Ruwenzori, la plus touchée par les massacres.

 

Amza BELHADJI

Input your search keywords and press Enter.